Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
161 visiteur(s) connecté(s)
15 visiteurs par jour
28279 visiteurs depuis le début
Publication :
184 Articles
6 Brèves
5 Sites référencés

FOYER LOGEMENT : ECONOMIES DE BOUTS DE CHANDELLE

27 juin 2009 - Dernier ajout 12 juillet 2009


Economie de bouts de chandelle au détriment des personnes âgées !

La municipalité n’a pas voulu remplacer la directrice du Foyer-logement dont le contrat s’est achevé en mars.

Les résidents ont demandé à de nombreuses reprises qu’une nouvelle directrice soit nommée.

C. Odetti, conseillère municipale communiste a relayé cette demande dans les réunions du CCAS (ex-bureau d’aide sociale) et au conseil municipal. En vain.

La municipalité a refusé de donner satisfaction aux résidents car elle veut faire l’économie d’un poste.

Or il est impensable qu’une structure de 65 personnes âgées ne soit pas animée et gérée par un responsable à plein temps comme c’était le cas dans le passé alors même qu’il n’y avait que 50 résidents. Ces personnes qui ont durement travaillé pendant plus de 40 ans méritent bien que l’on ne réduise pas les services rendus à leur égard. De plus le règlement général du foyer-logement dans son article 4 prévoit qu’une directrice est chargée de la gestion et de l’animation.

Pour leur permettre d’affirmer avec plus de force leur demande d’une directrice à temps plein, C.Odetti, conseillère municipale, leur a proposé de signer une pétition : 50 résidents sur 60 personnes présentes l’ont signée.

La maire-adjointe aux affaires sociales leur a alors annoncé que l’assistante sociale de la mairie assurerait la direction du foyer-logement en plus de ses fonctions d’assistante sociale (elle devra y consacrer 7h de travail par semaine ) ; son travail sera complété par un agent administratif qui fera un mi-temps. C’est mieux que rien mais ce pitoyable montage ne correspond pas du tout au travail d’une directrice employée exclusivement au service du foyer.

La municipalité économise des bouts de chandelle au détriment des personnes âgées. Rappelons qu’en 2001, la municipalité avait tenté de supprimer les deux postes d’employées de nuit. La mobilisation des résidents (qui avait duré un an !) l’avait contrainte à renoncer .

Cette municipalité, le député-maire et le gouvernement Sarkozy affaiblissent les services publics et cassent les emplois stables : Foyer-logement, hôpital (dont on ferme la chirurgie), tribunal qui va fermer etc. Ne laissons pas faire ! Il y en a assez de subir la loi du fric et de la rentabilité !


calle

calle