Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
36 visiteur(s) connecté(s)
10 visiteurs par jour
30771 visiteurs depuis le début
Publication :
187 Articles
7 Brèves
5 Sites référencés

LOI BACHELOT : ATTENTION DANGER !

4 janvier 2009 - Dernier ajout 12 juillet 2009


Alors que des services de chirurgie comme celui de l’hôpital de Lavaur sont menacés, les cliniques privées fleurissent, elles sont cotées en Bourse et le prochain texte de loi prévoit de leur confier des missions de service public pour lesquelles elles recevront de l’argent public.

Ainsi on ferme des hôpitaux publics en expliquant qu’ils coûtent trop cher, et on envisage dans la loi Bachelot (ministre de la santé) de payer des cliniques privées pour qu’elles assurent un service public ! Ces cliniques n’assureront pas un service public digne de ce nom car ce sont des établissements à but lucratif. Leur unique objectif sera de faire de l’argent pour augmenter toujours plus les dividendes des actionnaires.

Elles choisiront leurs clients (il n’y aura plus de patients !) selon l’âge, la maladie à traiter, les revenus. Ceux qui n’ont pas d’argent ne pourront pas se faire soigner. Mais ce n’est pas ce qui préoccupe ceux qui gouvernent.

A Lavaur, le député-maire a voté la fermeture de la chirurgie en faisant miroiter une merveilleuse coopération avec le CHU pour nous faire « avaler le poisson ». En fait c’est pour avantager les cliniques privées de la région toulousaine et surtout celle de L’Union qui pourraient ainsi recevoir de l’argent public grâce à la future loi Bachelot.

Est-ce qu’ on peut empêcher la fermeture de la chirurgie ? Oui. Comment ? Par une mobilisation totale de la population de Lavaur et du bassin. Qu’est ce qui peut empêcher la casse de tous les services publics dans notre pays ? Une mobilisation- monstre de toute la population et aussi un renforcement du PCF, à l’origine de leur création en 1945.


calle

calle