Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
70 visiteur(s) connecté(s)
1 visiteurs par jour
29847 visiteurs depuis le début
Publication :
185 Articles
7 Brèves
5 Sites référencés

Le Collectif anti-EPM veut rompre le mur du silence !

6 novembre 2006


Ce Collectif est composé de plusieurs syndicats, organisations politiques, associations et citoyens-nes ( SNPES-PJJ, FSU, PCF, LCR, Rasl’front, Synd.magistrature).

Six mois avant la date prévue pour l’ouverture de la prison, venez vous renseigner !

L’éducation en prison est-elle possible ?

Le gouvernement et le député-maire affirment que les prisons pour mineurs seront éducatives car il y aura des éducateurs. Des témoins qui ont travaillé au contact de jeunes incarcérés, des professionnels de l’éducation viendront dire leur expérience et essayer de répondre à cette question.

EPM et CEF : quelles différences ?

Ce qui se construit à Lavaur n’est pas un centre éducatif fermé (CEF) mais un établissement pénitentiaire pour mineurs (E.P.M.).en d’autres termes une prison.

Les CEF fonctionnent depuis 3 ans et ont fait l’objet d’une évaluation. On peut donc en tirer quelques enseignements sur l’enfermement des adolescents... Des professionnels pourront donner des éclaircissements sur quelques méthodes pédagogiques utilisées dans ces centres.

Quel est le profil des jeunes incarcérés ?

Il y en a 9 actuellement dans le quartier mineur de la Maison d’Arrêt de Seysses près de Toulouse qui comporte 40 places.

La répression des mineurs dans les faits et les chiffres

Le ministre de l’Intérieur parle en permanence de l’impunité des mineurs pour justifier l’aggravation des mesures répressives : qu’en est-il exactement ?

La finalité des E.P.M.

Alors que 70% des jeunes qui ont été incarcérés, récidivent, la construction de prisons pour mineurs de 13 à 18 ans améliorera-t-elle notre sécurité ? Après la prison, l’insertion sociale et professionnelle est-elle possible ?

Y a-t-il des solutions alternatives à l’enfermement ?

Oui. Parlons en !

DEBAT :

L’éducation est elle possible en prison ?

Avec la participation de professionnels de l’éducation et du soin

LUNDI 11 DECEMBRE à 20h30 Halle aux grains à LAVAUR

L’emprisonnement des enfants est une chose trop grave pour qu’on laisse cette décision au ministre et au maire qui n’a consulté ni la population ni le conseil municipal.

Ne laissez pas ouvrir une prison pour mineurs sans chercher à en comprendre les fondements ! C’est une question de citoyenneté !

Ce n’est pas parce qu’elle est en construction qu’on est obligé de l’ouvrir, de la remplir et de ruiner la vie d’une partie de la jeunesse !

Attention tout le monde est concerné :la construction des 7 prisons pour mineurs, ce sont des millions d’euros en moins pour l’éducation de nos enfants et c’est aussi un choix de société.

Nous vous invitons à venir vous informer et à poser librement toutes vos questions.


calle

calle