Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
200 visiteur(s) connecté(s)
17 visiteurs par jour
29450 visiteurs depuis le début
Publication :
185 Articles
7 Brèves
5 Sites référencés

IL EST ENCORE TEMPS DE REAGIR !

3 juin 2006


UNE MARCHE POUR L’EDUCATION CONTRE LA PRISON EN CONSTRUCTION

A LAVAUR

SAMEDI 24 JUIN 2006

14 H 30

Départ du Palais de Justice

16 H 30 Rencontre à la Halle aux grains avec

- Gabriel MOUESCA Président de l’Observatoire International des Prisons Auteur de La nuque raide

- Elise YVOREL Historienne Auteure de Les enfants de l’ombre (la vie quotidienne des jeunes détenus au XXème siècle) 19 H Apéro à suivre...

A l’initiative du Collectif anti EPM (PCF ; SNPES PJJ FSU ; Syndicat de la Magistrature ; Ras l’Front ; LCR ; LDH) Site : prisonpourmineurs.monsite.wanadoo.fr Mail : collectifantiepm81@wanadoo.fr

Il est encore temps de réagir

Depuis 2 ans citoyens et professionnels de l’enfance se mobilisent. Le Collectif contre la prison pour mineurs a déjà recueilli2 500 signatures

Une prison qui ne sert à rien. Le quartier pour mineurs de la prison de Seysses n’est utilisé qu’à 30%.

Une prison avec des équipements pédagogiques et sportifs Si ces équipements existaient dans les quartiers, il y aurait moins de délinquance.

Une prison qui casse ... ... le lien familial. Les détenus viendront de tout le sud de la France.

Une prison qui appauvrit les familles. Qui pourra se payer le train toutes les semaines pour venir de Bayonne ou de Perpignan ?

Une prison qui coûte cher ......... pour des résultats nuls. 12 millions ou 14.........70% de récidive.

Une prison qui tue le secteur associatif habilité justice. 30% en moins de subventions pour le suivi de l’enfance en danger et des mineurs délinquants.

La fin de la Protection Judiciaire de la Jeunesse dans sa mission éducative et diversifiée. 6 structures d’hébergement fermées en quelques mois : leur financement va à la construction de la prison.


calle

calle