Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
30 visiteur(s) connecté(s)
1 visiteurs par jour
28448 visiteurs depuis le début
Publication :
184 Articles
6 Brèves
5 Sites référencés

RASSEMBLEMENT VENDREDI 2 JUIN à 10h

28 mai 2006


HÔPITAL :

Ne nous laissons pas endormir !

La mobilisation des personnels et de la population du vendredi 5 mai ( environ 300 personnes) a produit un effet immédiat : B.Carayon, président du Conseil d’administration n’a pas osé soumettre au vote la suppression de la chirurgie et d’autres services. Mais rien n’est réglé car il préconise toujours de faire des économies.

Le Ministre de la Santé en visite dans le Tarn a cherché à endormir les gens en prétendant que l’hôpital de Lavaur n’était pas menacé : il voudrait bien pouvoir casser les hôpitaux sans que personne ne bouge !

Quant au député-maire de Lavaur sa duplicité n’a pas de borne : il a voté à l’assemblée un budget de la santé insuffisant , inférieur à ce que demandait la Fédération hospitalière de France pourtant bien consensuelle ;à partir de là, l’enveloppe financière qui est donnée à chaque hôpital est insuffisante et oblige le directeur à faire des coupes sombres.

Après avoir émis un vote pour casser les hôpitaux, le député-maire fait semblant de le défendre en faisant signer une pétition ! C’est vraiment prendre les électeurs pour des idiots ! Le député-maire et ses amis du gouvernement veulent nous envoyer dans les cliniques privées ( ici à la Polyclinique de l’Union)parce que dans ces établissements, plus il y a d’interventions chirurgicales , plus les dividendes des actionnaires augmentent.

Depuis 25 ans ,les gouvernements successifs ont réduit les budgets des hôpitaux et Juppé a introduit des critères de rentabilité. La dernière mesure concernant les praticiens hospitaliers a provoqué un mouvement de grève important dans cette profession : une partie de leur salaire serait variable : en clair, le médecin qui soignerait trop de personnes âgées (qui peuvent avoir plusieurs maladies en même temps et qui mettent plus de temps à guérir) ou trop de pauvres serait moins payé que les autres ! On imagine les dégâts !

Pénurie de médecins et d’infirmières :Comme la volonté de fermer les hôpitaux ne date pas d’hier, les gouvernements n’ont pas recruté assez de médecins et d’infirmières (à Lavaur l’école d’infirmière a été fermée il y a 20 ans !) ; la droite et Carayon se réjouissent de cette opportunité. En effet lorsque des chirurgiens et des anesthésistes partent à la retraite, il est difficile de trouver des successeurs et pour peu qu’on ne cherche pas trop....l’hôpital se retrouve en difficulté.

C’est pourquoi il faut se mobiliser fortement pour sauver l’hôpital de Lavaur dans la durée, il faut se mobiliser pour que le gouvernement donne vraiment les moyens financiers nécessaires à la santé, il faut absolument recruter des médecins et des infirmières.

Dans l’immédiat, il faut se mobiliser le Vendredi 2 juin pour empêcher que le Conseil d’administration qui se réunit à 10h ne vote un plan d’économies : tous les services sont absolument indispensables et indissociables, il ne faut pas réduire le nombre de personnels, il faut au contraire l’augmenter !

Lavaur le 25 mai 2006


calle

calle