Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
36 visiteur(s) connecté(s)
10 visiteurs par jour
30771 visiteurs depuis le début
Publication :
187 Articles
7 Brèves
5 Sites référencés

collectif anti-EPM d’Orvault

13 février 2006


Extrait du" PERCE-MURAILLE", du syndicat SNPES-PJJ/FSU

Collectif anti-EPM 44 :

Contredire le ministre de la Justice

Hasard du calendrier, le collectif anti-EPM d’Orvault organisait une conférence-débat sur le thème de la pénalisation de la jeunesse en difficulté le 26 janvier, jour où P. Clément est venu à Nantes s’enquérir de l’état de la maison d’arrêt et rencontrer les élus de la municipalité d’Orvault pour s’enthousiasmer avec eux du magnifique EPM livrable en 2008. Le ministre de la Justice déclarait, il y a quelques jours dans les médias, qu’avec les EPM, il s’agissait de construire les murs autour de la salle de classe ! « Belle image » révélatrice de l’idéologie sécuritaire ambiante et dont Hélène Franco, JE et vice présidente du Syndicat de la Magistrature, et Jean Danet, prof de droit pénal, ont démonté les mécanismes lors de cette conférence-débat. Ces interventions ont en effet montré les limites des politiques sécuritaires, contredit le discours ambiant sur la prétendue impunité des mineurs et dénoncé la banalisation du recours à l’enfermement des jeunes en difficulté. Citant Foucault dans « surveiller et punir », Jean Danet a montré que le « projet pédagogique » des EPM ressemblait fort à celui de la tristement célèbre colonie pénitentiaire de Mettray.

Le débat avec le public a également permis de mettre en avant l’impossibilité de conjuguer enfermement et éducation, au travers notamment de témoignages de professionnels intervenant en quartiers mineurs.

Contact : antiepm44@no-log.org


calle

calle