Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
4 visiteur(s) connecté(s)
20 visiteurs par jour
33760 visiteurs depuis le début
Publication :
193 Articles
7 Brèves
5 Sites référencés

Décisions pour la poursuite de l’action contre la prison

2 mars 2005 - Dernier ajout 4 mars 2005


Compte rendu de la réunion du 25 février 2005 à Labastide St Georges Actions à mener et à poursuivre contre la création de l’EPM de Lavaur (81)

20 participants :

Informations générales :

- EPM de Porcheville (78) : On peut trouver sur Internet en tapant « prisons pour mineurs » le compte rendu d’un débat organisé avec le maire de Porcheville dans les Yvelines (78) en 2003, une opposition s’était manifestée ; 300 signatures recueillies contre l’EPM de Porchevilles. Depuis, le marché a été notifié le 1/10/04, dans le cadre du projet de l’Etat.
- EPM de Valenciennes : Le maire ( P.C.) était plutôt favorable à cette création. Depuis, un dossier lui a été adressé de la part du P.C. de Lavaur pour l’informer précisément des luttes et des bases des luttes menées localement ; Nicole Borvo (sénatrice P.C.) doit lui faire parvenir les arguments développés par le groupe depuis 2002 et avant, devant les sénateurs. A suivre donc par toutes les connaissances que nous avons : L.D.H., SNPES/PJJ, S.M. etc....

-EPM de Marseille : les infos renseignent sur des mouvements d’opposition sporadiques, qui vont dans tous les sens...

Débat :

Sur la nécessité de ré expliquer et de donner des exemples concernant l’aggravation des politiques pénales à l’égard des mineurs : loi Perben 1 = à partir de 10 ans, un enfant peut faire l’objet de Sanctions éducatives, et donc d’une inscription dans son casier judiciaire. Besoin de donner un exemple concret à savoir « pour avoir insulté plusieurs fois un enseignant ou pour s’être battu avec un élève, pour avoir dégradé du matériel public... » Le mineur peut faire l’objet d’une sanction éducative sous la forme d’un stage de quelques heures de information civique....s’il ne vient pas : il peut faire l’objet d’une mesure de placement... Besoin d’expliquer en quoi les politiques d’éducation et de prévention « marchent » ! Quelle grille d’évaluation ? Débat sur les critères annoncés actuellement : plus value mesurable... les critères retenus par PERBEN dans son bilan sur les CEF : La moitié des jeunes n’ont pas fait parler d’eux...Si la délinquance augmente, si la délinquance ne baisse pas suffisamment, malgré l’intervention de la prévention et de l’éducation ; doit-on tenir pour responsables les professionnels de ces secteurs ? Grâce aux historiens, sociologues, nous savons de quelle façon, les jeunes rentrent en délinquance, nous savons aussi comment ils en sortent, lire par exemple : « Délit de jeunesse, la justice face aux quartiers d’Elisabeth Coutant ». La culture de l’usine remplace la culture de la rue. De fait, l’entrée dans l’âge adulte est retardée, en parallèle de l’âge d’entrer dans « le monde du travail » Voilà pourquoi, aujourd’hui, il y a nécessité à traiter la délinquance par des méthodes sécuritaires puisque il n’y a pas de volonté sur la question de l’emploi. La répression est la réponse de l’état qui « reconnaît son impuissance » à s’attaquer aux causes des phénomènes de délinquance qui durent. La répression est une façon de traiter les questions du chômage et de ses dégâts collatéraux. La Délinquance est, donc, une question éminemment politique.

Les Actions :

- interroger les députés (ça peut se faire en parallèle mais ne pas en attendre de grand succès)

Des actions de masse :

- poursuivre la signature des pétitions,
- faire de l’info sur les quartiers, mobiliser les parents susceptibles d’être concernés
- fédérer les luttes avec les autres collectifs (J.M. Angelini) Collectif anti-CEF du Gard)

Calendrier des actions :

-  jumeler les luttes avec les autres sites : oui mais ça vient pas, ne pas attendre donc après ça !

Prochaine réunion à la mairie de Labastide Saint-Georges le jeudi 10 mars 2005 à 18h30

Table ronde des syndicats et organisations politiques+ les élus du Conseil régional : le Jeudi 17 mars 2005 à LA BOURSE DU TRAVAIL ( Toulouse)) attention la bourse a dit non donc : Salle de la Fédé du P.C. 1 allée Marc Saint Saëns 31100 Toulouse (métro basso cambo bât. En face, au 1er étage au dessus de la librairie Renaissance)

Réunion sur le quartier du Mirail pour les familles et professionnels implantés : le 31 mars 2005 à la Maison de Quartier

Manif à Toulouse le Samedi matin 9 Avril 2005


calle

calle