Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
161 visiteur(s) connecté(s)
15 visiteurs par jour
28279 visiteurs depuis le début
Publication :
184 Articles
6 Brèves
5 Sites référencés

FAISONS CAPOTER LA POLITIQUE AU SERVICE DU MEDEF

23 mars 2013


FAISONS CAPOTER LA POLITIQUE MENEE AU SERVICE DU MEDEF !

35000 emplois supprimés dans les hôpitaux publics en 2013 et 2014. La Direction générale de l’offre de soins (qui dépend du Ministère de la santé) a décidé une baisse des tarifs de 1,7% pour les hôpitaux publics et de seulement 0,5% pour les établissements privés. Concrètement cela signifie qu’un accouchement payé 1000 euros à un hôpital public par la Sécurité sociale en 2012 ne le sera plus qu’à 983 euros cette année et 995 euros à une clinique privée. Ainsi les cliniques privées (qui n’ont pas en charge la formation et qui n’ont pas les mêmes contraintes) perçoivent davantage d’argent de la Sécu que les hôpitaux. Et cet argent ne bénéficie ni au personnel, ni aux patients, il est utilisé pour grossir les dividendes des actionnaires de ces cliniques. En plus, il est prévu d’octroyer 500 millions d’euros de crédit d’impôts aux cliniques privées et pas un centime pour les hôpitaux publics. Pourtant les hôpitaux accueillent tout le monde ce qui n’est pas le cas des cliniques,

REFUSONS CETTE MISE A MORT DES HOPITAUX.

Le président Hollande et sa majorité gouvernementale s’apprêtent à faire passer une destruction sans précédent du code du travail. Sa portée est très grave. Le soi-disant « accord national interprofessionnel sur le marché du travail » ( ANI ) vise à faciliter les licenciements. Entre autres, il légalisera le chantage patronal au « maintien à l’emploi », contre baisse des salaires et augmentation du temps de travail, ou contre mobilité forcée.Le Medef ne cache pas sa satisfaction.

Les accords de compétitivité , l’augmentation du temps de travail avec gel ou baisse des salaires pendant 2 ans : C’est inacceptable !ce n’est pas négociable !

La mobilité interne obligatoire dans l’entreprise sous peine de licenciement pour « motif personnel » : c’est inacceptable, ce n’est pas négociable !

La réduction de 5 à 2 ans des possibilités du salarié pour contester son licenciement devant les prudhommes : c’est inacceptable, ce n’est pas négociable !

EXIGEONS LE RETRAIT DU PROJET DE LOI DE L’ANI

Le gouvernement envisage de reporter encore l’âge de la retraite et de ponctionner les retraités. Or,plus la durée du travail augmente, plus la durée de vie diminue. Encore un peu, et il n’y aura plus de retraites. C’est vraiment de l’enfumage de nous parler du nombre de centenaires !

EXIGEONS LE RETOUR DE LA RETRAITE A 60 ANS A TAUX PLEIN.

Le gouvernement socialiste continue la politique de Sarkozy. Des luttes conséquentes se développent pour le maintien de l’activité productive, pour les salaires, pour les services publics : PSA, Goodyear, Virgin, SNCF, hôpital etc . Les Communistes vous appellent à amplifier la riposte sociale contre la politique du capital. Seule une forte mobilisation peut ouvrir des perspectives de changement de société.

Les Communistes vous appellent à refuser l’application des directives européennes et à exiger les nationalisations démocratiques des secteurs clefs de l’économie.


calle

calle