Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
27 visiteur(s) connecté(s)
19 visiteurs par jour
32750 visiteurs depuis le début
Publication :
190 Articles
7 Brèves
5 Sites référencés

Changement ? le compte est loin d’y être !

18 septembre 2012


6 mai. Nouveau Président de la République.

17 juin. Nouvelle majorité présidentielle.

CHANGEMENT ?

Le compte est loin d’y être !

Quatre mois après l’élection de François Hollande, seules quelques mesures timides ont été prises en faveur de la population.

Pire, le nouveau gouvernement a pratiquement repris à son compte la politique d’austérité précédente.

Non seulement les quelques mesures prises (retraite à 60 ans pour à peine cent mille salariés largement financée par une hausse des cotisations, fin de la détaxation des heures supplémentaires, …) sont loin d’être à la hauteur des besoins mais le gouvernement a repris à son compte la politique d’austérité menée par l’ex-gouvernement Sarkozy et les autres gouvernements européens.

C’est le cas notamment pour les salaires et donc pour l’emploi, pour la santé, pour la reprise de la répression des Roms présentés comme des boucs émissaires ….

Les communistes n’en sont pas surpris : ce résultat était inscrit dans le refus d’une partie de la gauche de s’attaquer à la toute puissance des marchés financiers et de leur « outil » principal : l’Union européenne.

UN VRAI RASSEMBLEMENT POUR UNE VERITABLE ALTERNATIVE

1981 – 1988 – 1997 – 2012 ? Pour la quatrième fois en 30 ans, la preuve est en passe d’être faite que l’alternance (changement de femmes et d’hommes au pouvoir) n’a rien à voir avec l’alternative politique (une autre politique).

Il ne peut pas y avoir de raccourcis. Il faudra bien, à un moment, cesser de choisir entre une droite décomplexée (qui se rapproche chaque jour un peu plus du Front national) et une partie de la gauche qui, du parti socialiste aux verts en passant par le Front de gauche, promet le changement sans vouloir remettre en cause les marchés financiers, le capitalisme , la monnaie unique et l’Union européenne.

Pour les communistes, ce qui compte avant tout ce sont les gens.

Le rassemblement, c’est avec eux qu’il faut le construire, pas avec ceux qui affirment les représenter pour mieux les négliger ensuite.

Dans les entreprises, dans les quartiers, nous sommes des millions à vouloir que notre vie change.

Ensemble, nous sommes une force considérable, capable de bousculer tous les calculs politiciens.

Pour ce qui les concerne, c’est l’objectif auquel veulent contribuer les communistes.

Mobilisons-nous pour la retraite à 60 ans à taux plein et 37,5 années de cotisation pour le public et le privé

Pour la suppression des jours de carence

Pour l’interdiction des licenciements

Pour une forte augmentation du SMIC

Pour le blocage de tous les loyers dans le public et le privé

N’attendons pas !


calle

calle