Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
36 visiteur(s) connecté(s)
10 visiteurs par jour
30771 visiteurs depuis le début
Publication :
187 Articles
7 Brèves
5 Sites référencés

FAIRE ANNULER LA DETTE PAR L’ARMEE POUR 318 MILLIONS D’EURO DE DRONES A ISRAEL

8 janvier 2012


Le gouvernement a décidé en juillet 2011 d’acheter des drones militaires (avions sans pilote) pour 318 millions d’euros à la société Israël Aircraft Industry dont l’Etat israélien est actionnaire, le groupe Dassault étant chargé de les équiper.

Cette décision soulève un vent de protestations auxquelles, communistes, nous ne pouvons que nous joindre.

- Les caisses de l’Etat sont vides, prétend-on, mais on trouve 318 millions d’euros pour des achats d’armement ne correspondant en rien à la défense nationale.

318 millions, c’est l’équivalent de 10.000 postes d’enseignant pour un an.

Les drones ne sont utilisés que dans les guerres d’agression à l’extérieur comme le fait le corps expéditionnaire français derrière les USA et l’OTAN en Afghanistan. Israël a testé son modèle « Heron TP » lors de son attaque criminelle sur Gaza en 2008 et 2009.

- A l’heure où, hypocritement, les politiciens, en particulier ceux de la majorité gouvernementale, appellent au patriotisme économique et à la défense de l’industrie en France, les mêmes livrent un marché juteux à l’étranger, malgré les compétences françaises (EADS). Cette décision prolonge le processus, dangereux pour le pays, de démantèlement de la souveraineté industrielle en matière de défense et de privatisation des entreprises nationales au profit des marchands de canon.

- Ce marché rompt ouvertement avec 44 ans de boycott officiel français (depuis la guerre d’invasion des territoires palestiniens de 1967) des importations d’armes en provenance d’Israël. Il constitue une aide directe à un pays qui bafoue le droit international, les résolutions de l’ONU, les droits élémentaires du peuple palestinien, à une puissance militariste, y compris nucléaire, qui menace la paix dans tout le Proche-Orient.

La mobilisation pour remettre en cause ce contrat grandit en France. Elle émane d’associations d’amitié avec le peuple palestinien, d’associations pacifistes, de citoyens de plus en plus nombreux.

Elle provient aussi, pour des raisons autrement intéressées que nous mentionnons mais qui ne nous concernent pas, d’industriels français, jaloux de Dassault, et de parlementaires, membres de la commission de la défense de l’Assemblée nationale (qui penchent pour un achat au lobby militaire américain plutôt qu’à l’israélien…).

Nous dénonçons et appelons à dénoncer le plus largement cette opération scandaleuse en signant la pétition lancée par le réseau « Boycott – investissement – sanctions – BDS » largement soutenue par les associations désignées précédemment (lien cliquez sur l’image).

PAS D’ARGENT DES CONTRIBUABLES FRANÇAIS POUR ACHETER DES ARMES DE GUERRE D’AGRESSION ET SOUTENIR LE REGIME D’APPARTHEID ISRAELIEN !

Campagne BDS France - Site : www.bdsfrance.org – E-mail : campagnebdsfrance@yahoo.fr


calle

calle