Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
4 visiteur(s) connecté(s)
20 visiteurs par jour
33760 visiteurs depuis le début
Publication :
193 Articles
7 Brèves
5 Sites référencés

SABOTAGE de l’école publique !

9 février 2011
par L.Paulin

Depuis des dizaines d’années les gouvernement de droite et du PS ont introduit dans les services publics et notamment dans l’éducation nationale, les notions de maîtrise des dépenses publiques (pour éviter de dire « réduction » ), autonomie puis concurrence entre établissements scolaires.

Les Communistes ont alerté sur ces dangers mais sont passés pour des gens « qui voient le mal partout ».

Sarkozy et son gouvernement, eux, sont passés à la phase pratique et les suppressions de postes tombent à la pelle.

Le nombre d’élèves augmente à grande vitesse en même temps que les difficultés des élèves liées aux injustices sociales et à la casse que celles-ci provoquent dans les familles si bien que la coupe est pleine.

Les parents inquiets à juste titre pour l’avenir de leurs enfants occupent les écoles et rejoignent le combat des enseignants qui n’en peuvent plus : les classes à 30 élèves, voire plus, se généralisent en maternelle, primaire et collège  ; quant au lycée, le seuil est dépassé depuis longtemps !

Quant aux travaux pratiques, ils sont en voie de disparition puisqu’il n’y a plus de travail en groupes .

Le PCF se prononce pour un maximum de 24 élèves avec des heures en demi-groupes. Ce n’est pas utopique, cela existait déjà il y a 30 ans !

L’argent existe, il suffirait de réduire (ou de supprimer) le budget de l’armement. D’ailleurs le gouvernement vient de déclarer que l’impôt sur les grandes fortunes a rapporté trop d’argent à l’état ! Et les entreprises cotées au CAC 40 ont versé 40 milliards de dividendes à leurs actionnaires.

Pour le gouvernement, l’école doit répondre aux besoins immédiats du patronat. Il cherche à favoriser les sociétés privées qui s’emparent de plus en plus du marché de l’éducation.

Le PCF appelle à participer massivement aux actions décidées par les parents et les enseignants et à la journée de grève du 10 février lancé par la FSU.

Travaillons ensemble à ce que les luttes de tous les salariés, chômeurs et retraités se rejoignent. C’est le seul moyen pour mettre en échec le gouvernement des capitalistes. Section de Lavaur du PCF


calle

calle