Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
50 visiteur(s) connecté(s)
1 visiteurs par jour
28448 visiteurs depuis le début
Publication :
184 Articles
6 Brèves
5 Sites référencés

BUDGET DE LA VILLE

18 avril 2010


CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2010

Le budget illustre votre ligne politique :

Vous augmentez les tarifs de 2% (tarif du centre de loisir, tarif des cantines, tarif du foyer des personnes âgées, tarif des repas du portage à domicile) alors que la population s’appauvrit, j’en veux pour preuve l’augmentation du montant des exonérations de la taxe d’habitation et les impayés de cantine, l’augmentation importante des demandeurs de secours au CCAS.

Vous augmentez aussi les impôts de 2%.

Les salaires ne suivent pas cette évolution.

Que faites-vous de l’argent des vauréens(nes) ?

Vous ne prévoyez rien pour faciliter la construction de logements sociaux (85% des futurs locataires des logements sociaux à Labastide St Georges habitent Lavaur). Vous voulez faire de Lavaur une ville de riches et progressivement les gens qui ont de faibles revenus sont obligés de partir.

Dans la même logique, vous développez le nombre d’emplois communaux précaires puisque la masse salariale des personnels non titulaires augmente de 100000 euros.

Par contre vous consacrez 600 000 euros pour refaire la place du Tribunal qui n’en avait pas besoin.

Vous nous avez d’ailleurs fait voter la demande de subvention alors que les travaux étaient déjà en cours.

En tant que député vous avez réaffirmé votre soutien au bouclier fiscal qui permet à 1000 ménages en France de récupérer chacun 400 000 euros sur leurs impôts.

Vous faites payer ceux qui travaillent , ou qui cherchent un emploi et vous faites des cadeaux à ceux qui délocalisent ou jouent en bourse.

Je réitère les demandes que j’ai formulées la dernière fois :

je vous demande d’interdire les coupures d’eau et d’électricité et l’expulsion du logement.

Je vous demande l’exonération de la taxe d’habitation et la gratuité des cantines pour les familles dont le revenu est égal ou inférieur au Smic.

C.ODETTI


calle

calle