Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

PCF LAVAUR

PCF LAVAUR

 
Statistiques du site
Visites :
36 visiteur(s) connecté(s)
10 visiteurs par jour
30771 visiteurs depuis le début
Publication :
187 Articles
7 Brèves
5 Sites référencés

A PROPOS DU DEBAT SUR L’ IDENTITE NATIONALE

29 décembre 2009 - Dernier ajout 8 juin 2010


Quelques rappels historiques sont utiles et éclairants :

·

Pendant la première guerre mondiale, plus de 600 000 soldats coloniaux sont mobilisés (tirailleurs sénégalais, algériens, marocains ou tonkinois). Plus de 80 000 sont tués. Pourtant, ces anciens combattants de retour au pays, couverts de médailles, vont découvrir qu’ils touchent des pensions d’invalidité ou d’anciens combattants moitié moins importantes que celles des soldats de la métropole. La France fit venir plus de 200 000 travailleurs pour remplacer les ouvriers partis au front.

· Pendant la seconde guerre mondiale, les troupes coloniales vont combattre en Afrique du Nord, et participer à la libération de l’Italie. La France, pourtant , ne fut guère reconnaissante puisque le 8 mai 1945 ont lieu les massacres de Sétif (Algérie) : l’armée française tira sur des militants nationalistes qui revendiquaient l’indépendance, le bilan fut de 8 à 45 000 morts selon les estimations.

Identité nationale et histoire :

· Le gouvernement actuel est en passe de supprimer l’histoire en terminale scientifique tout en essayant d’imposer des commémorations vides de toute analyse historique comme par exemple Guy Mocquet. L’histoire deviendrait un outil de la propagande gouvernementale qui justifierait les « bienfaits de la colonisation », ou encore les prétendus « progrès de la démocratie » depuis la chute du mur de Berlin.

· Il faudrait rappeler à nos gouvernants l’héroïsme du groupe dirigé par Missak Manouchian : ces « étrangers » qui ont combattu l’occupation allemande et le régime fasciste de Vichy et qui furent fusillés en février 1944. La dernière lettre de Manouchian est un exemple de ce que doit être l’engagement dans une lutte : « je n’ai aucune haine contre le peuple allemand et contre qui que ce soit, chacun aura ce qu’il méritera comme châtiment et comme récompense ».

Identité nationale : la haine ordinaire

Ce gouvernement à l’instar de bien d’autres utilise la division pour mieux régner : les vieux contre les jeunes, les fonctionnaires contre le privé, les Français contre les autres. Bien entendu cela permet d’oublier la seule fracture pertinente : les exploiteurs contre les exploités. Toute division est utilisée dans le seul but de favoriser le capitalisme.

« Etre français, c’est refuser de se laisser instrumentaliser par des crapules fascisantes » comme l’a écrit le dessinateur CHARB.


calle

calle